Ce qui était autrefois des technologies dignes des jeux vidéo ou des cinémathèques est en passe d’être aménagées dans la réalité. Et la formation professionnelle en est une des premières bénéficiaires. Suivez avec Amontech la réalité virtuelle dans le monde du travail.

Amontech: la réalité virtuelle au service des PME

Actuellement, ces formations professionnelles innovantes sont essentiellement mises en place afin de former de futurs salariés aux métiers techniques. Ainsi, plusieurs simulateurs de réalité virtuelle, conçus pour les étudiants qui se dirigent vers les métiers de l’industrie ou du bois sont instaurés. Parmi eux, on trouve une station de travail reproduisant l’univers de la scierie (Wood-Ed Factory), un simulateur d’apprentissage de la peinture pulvérisée (SimSpray), ou encore un outil pour apprendre les gestes du soudeur (Wave NG).

Autre type de simulations existantes : la vente en réalité virtuelle

On doit cette trouvaille à l’éditeur de simulateurs Serious Factory et à l’ORT, une ONG spécialisée dans la formation professionnelle et l’éducation. Le concept ? A l’aide d’un casque à réalité virtuelle, le futur salarié s’entretient avec un « avatar-client » créé de toutes pièces, qui réagit à sa voix. Le client virtuel émet des besoins précis et concrets, que l’apprenti doit comprendre.

Ainsi, les futurs salariés développent leurs compétences en relation client. Toutefois, le « tout virtuel » n’existe pas: chacune de ces technologies nécessite d’être guidé(e) par un accompagnateur bien réel. Le rôle du formateur, donc la présence humaine, reste donc essentielle.

Simuler de vraies situations professionnelles

L’on reproche souvent à la formation professionnelle son aspect uniquement basé sur la théorie. Seuls les cas pratiques sont formateurs. La pratique reste, en définitive, le meilleur apprentissage. Or, de plus en plus de formations professionnelles tendent à concilier les deux.
Si ces nouvelles technologies sont d’abord testées dans le cadre des PME et le milieu étudiant, elles pourraient bien toucher une cible beaucoup plus élargie.

En effet, les avantages de la simulation virtuelle seraient nombreux: tout d’abord, elle permet l’aspect précis d’un métier à travers une mise en relation fictive. Ensuite, il est possible d’enregistrer les sessions de certains simulateurs: grâce à eux, on peut déterminer la progression des salariés ou étudiants en formation. Dernier atout non négligeable: pour les formations techniques, les simulations virtuelles évitent toute dégradation de matériaux…

Amontech

Publicités